L'habitat est un facteur majeur de risque de saturnisme mais il existe également d'autres sources d'intoxication.

Par la consommation de peintures au plomb largement utilisées jusqu’à la moitié du 20 -ème siècle (absorption d’écailles ou de poussières de peintures en mauvais état)

En marchant à quatre pattes sur des sols contaminés et en portant les mains à la bouche

Par l’exercice d’une activité professionnelle à risque (métallurgie du plomb, fabrication de fil de soudure, production de verre, fabrication de pigments de peinture, joaillerie, etc.) 

En respirant les poussières ou vapeurs lors des opérations de bricolage (ponçage des surfaces et émission de poussières, utilisation d’un décapeur thermique pour enlever les peintures et émission de vapeurs de plomb) 

Par l’air (air pollué à proximité d’usines produisant ou utilisant du plomb, d’incinérateurs de déchets …)

Par l’eau (plomb libéré par les canalisations au plomb)

Par l’alimentation (utilisation de céramiques artisanales, consommation d’abats (foie, rognons) d’animaux élevés en zone polluée, consommation de poissons vivant dans des rivières polluées par le plomb, consommation de légumes ayant poussé en zone contaminée par le plomb …)

Par le tabagisme actif et passif (plomb contenu dans la fumée liée à la combustion de tabac : cigarettes, cigares, pipe

En respirant les poussières ou vapeurs lors d’activités de loisirs des parents (fabrication de balles pour les armes à feu, coulage de soldats de plomb …)

Utilisation de remèdes à base d’argile contenant du plomb ou de cosmétiques traditionnels (khôl par exemple)