Le saturnisme chez les enfants mineurs est une maladie à déclaration obligatoire justifiant une intervention urgente

Dans tous les cas où la plombémie de l’enfant est supérieure ou égale à 50 μg/L, le médecin prescripteur devra adresser dans les meilleurs délais, et après avoir prévenu l’autorité parentale, une copie de la fiche complétée par le laboratoire au médecin de santé publique de l’ARS (Autorité régionale de santé), ou le cas échéant au médecin désigné par le préfet (pour la première plombémie qui atteint 50 μg/L).