Nos activités

Informer

Informer le plus largement possible les familles susceptibles d’être touchées par le saturnisme, les professionnels de la santé, les travailleurs sociaux, les enseignants et, d’une façon générale, toute personne pouvant être des relais d’information ; prévenir, alerter, saisir les administrations et autres structures compétentes.

L’AFVS a réalisé et diffuse

• une brochure sur le saturnisme Télécharger ici
• une brochure destinée aux professionnels : « Lieux contaminés au plomb. Travaux de réhabilitation » Télécharger ici
• le film « Notre plomb quotidien » (de Fabrizio Scapin), 2017 Voir ici
• le film « Du plomb dans la tête » (de Fabrizio Scapin), 2004  Voir ici
• une lettre d’information périodique, l’AFVS Info Voir ici

Dans ses activité quotidiennes, l’AFVS

• actualise son site internet ;
• tient des permanences ;
• propose des sessions de formation dans les écoles d’assistants sociaux, d’infirmiers et juristes afin de sensibiliser les futurs travailleurs au problème du plomb, de transmettre les bonnes pratiques pour le repérage des cas de saturnisme infantile ainsi que les démarches et les textes régissant la lutte contre le saturnisme ;
• accueille des stagiaires futurs travailleurs sociaux et juristes ;
• participe à des colloques sur les maladies liées à l’environnement et sur le logement insalubre ;
• organise des rencontres entre familles confrontées à des risques du saturnisme ;
• rencontre les professionnels de tous les secteurs et les associations susceptibles d’intervenir auprès des familles confrontées à des risques de saturnisme, pour informer sur le saturnisme et expliquer le rôle central du dépistage.

Conseiller et soutenir les familles touchées par ce fléau

dans leurs démarches, la défense de leurs intérêts matériels et moraux, ainsi que dans leurs actions devant les tribunaux.

L’AFVS

• visite des immeubles à risque saturnin et y réalise des tests afin de détecter la présence de plomb ;
• donne des conseils de base pour la protection des enfants ;
• aide les familles à signaler l’intoxication de leurs enfants ;
• agit pour leur relogement, seul moyen de mettre les enfants à l’abri lorsque les lieux d’habitation sont trop vétustes ;
• accompagne les familles dans leurs démarches socio-administratives et juridiques et auprès de la Commission d’indemnisation des victimes  d’infraction (CIVI).

Alerter les pouvoirs publics

L’AFVS

• signale les immeubles ayant du plomb à l’Agence régionale de santé, à la préfecture, à la mairie et au Pacte à Paris ;
• alerte les préfectures concernées notamment en cas de refus de relogement (au vu du droit) émanant de certains bailleurs sociaux, ou d’absence de travaux de réhabilitation ;
• alerte les ministères concernés et les élus sur l’inadaptation de certains textes aux situations rencontrées (en matière de relogement, de travaux, de protection sociale, de suivi de l’intoxication…) ;
• représente les familles auprès d’instances administratives.