Saturnisme infantile

Le saturnisme : une maladie extrêmement grave

© Philippe Lopparelli

© Philippe Lopparelli

Cette maladie, provoquée par le plomb est extrêmement grave. Elle entraîne chez l’enfant des troubles irréversibles du système nerveux central. Dans les intoxications importantes, elle provoque des retards psychomoteurs qui peuvent laisser des enfants handicapés à vie.

De plus, les fillettes intoxiquées aujourd’hui transmettront la maladie, plus tard, à leurs enfants. En effet, le plomb stocké dans l’os est encore présent à 50 %, 20 ans après l’intoxication, et traverse le placenta durant le premier trimestre de la grossesse. Elle concerne donc, aussi, la prochaine génération.

Le saturnisme touche essentiellement les enfants vivant dans des logements anciens et délabrés. En effet, les peintures à la céruse (sel de plomb), largement utilisées jusqu’en 1948, s’écaillent dans les logements dégradés. Les enfants s’intoxiquent en absorbant les poussières en suspension, ou en ingérant directement les fragments de peinture qui se détachent des murs et qui souillent les aliments.

Depuis le 8 juin 2015, un cas de saturnisme infantile est avéré lorsqu’un enfant est intoxiqué par le plomb à hauteur de 50µg/L de sang.


La situation est grave, il est temps de se mobiliser pour éliminer ce fléau dont le coût humain est très élevé. Est-ce parce que ce sont les plus faibles, les sans voix, que l’information passe mal et que des mesures réellement efficaces tardent à être prises ?