Burkina Faso: extraire le plomb contenu dans les sols

Vetiveria Nigritana

Vetiveria Nigritana

En 2012, face à une pollution de plus en plus importante des sols agricoles au métaux lourds au Burkina Faso. Une nouvelle technique d’extraction émerge : la phytoremédiation. Cette technique exploite les propriétés de certaines plantes à accumuler de grandes quantités de métaux lourd (comme le plomb). La phytoremédiation est viable économiquement car on peut exploiter les végétaux produits et récupérer les métaux à haute valeur ajoutée,et elle est compatible avec les politiques de préservation de l’environnement.

Une étude a été mené au Burkina Faso, autour de l’utilisation de la Vetiveria nigritana pour déterminé sa capacité absorber les contaminants. Cette étude aura permis de montrer que la Vetiveria nigritana est tolérante aux fortes concentrations en métaux lourds. Elle a aussi été capable d’absorber de grandes quantités de cadmium, de cuivre, de plomb et de zinc et d’en transférer une majeure partie vers leurs parties aériennes. Cette plante peut donc être envisagée pour décontaminer, à faible coût.