Intoxications au plomb, Flint (USA) : la Cour suprême autorise deux recours collectifs contre la ville et l’État du Michigan

Lundi 19 mars 2018, la Cour suprême des États-Unis a donné le feu vert à deux recours collectifs (class actions)déposés par des résidents de Flint, Michigan en réponse à la crise de l’eau contaminée par le plomb.

Les habitants de l’ancienne ville industrielle, où plus de 100 000 personnes ont été potentiellement exposés à des niveaux élevés de plomb dans l’eau potable, poursuivent des revendications de droits civils contre les fonctionnaires de la ville et de l’État.

La haute cour a rejeté les arguments avancés contre les poursuites intentées par la ville de Flint, le comté de Genesee et responsables de l’environnement dans le Michigan.

La crise de l’eau de plomb contaminé Flint est l’un des pires scandales de santé au cours des dernières années aux États-Unis – provoquée par la décision des autorités de changer la source de l’approvisionnement en eau de la ville en 2014 pour réduire les coûts*. L’eau acide et polluée de la rivière locale avait été préférée à l’eau pure du lac Michigan. Elle a corrodé les tuyaux du réseau d’eau, exposant les résidents à l’empoisonnement au plomb.

Plus de 8000 enfants auraient consommé de l’eau contaminée au plomb, et une étude a révélé que la proportion des nourrissons et des enfants ayant des plombémies élevées a doublé après la modification de la source d’eau.

* Voir sur ce site, Flint – Du plomb dans les têtes